Parentalité positive,  Vie quotidienne

A quel âge faire baptiser son enfant, et faut-il lui laisser le choix?

Il y a peu, après avoir découvert mon blog et sa thématique, Mélanie m’a contactée pour me proposer d’écrire un article invité. Son thème de prédilection sur son propre blog est le baptême. A un moment ou à un autre, certains d’entre nous seront confrontés à la question du baptême au cours de leur parentalité, et c’est une question que je trouve très intéressante du point de vue du respect de la personne de l’enfant. C’est donc tout naturellement que j’ai été intéressée par sa proposition, et nous avons convenu du thème suivant : à quel âge faut-il faire baptiser son enfant, et surtout faut-il lui laisser le choix ? Je lui donne donc la parole et la laisse tout d’abord se présenter, et vous souhaite une bonne lecture de son article !

âge du baptême et choix de l'enfant

Qui suis-je ?

Je m’appelle Mélanie Deras. Je suis styliste en biscuit depuis 2013. C’est à dire que je grave sur des biscuits vos moments les plus précieux pour les capturer à jamais ! Mes biscuits sont en porcelaine froide, une matière naturelle et incassable. Ils subliment vos faire-parts, vos contenants de dragées, décorations… L’objectif ? Sortir du déjà-vu et émerveiller vos proches !

Retrouvez mes conseils pour organiser le baptême de votre enfant sur mon blog www.blog.lafabriquedemeline.com, ainsi que mes créations dans ma boutique en ligne www.lafabriquedemeline.com

la fabrique de Méline

Choisir l’âge auquel faire baptiser son enfant : la question sous-jacente du choix.

Baptême religieux, civil ou laïque, il n’y a pas d’âge pour se faire baptiser, celui-ci est toujours libre et le choix est laissé aux familles. On peut donc être baptisé adulte, mais dans la très grande majorité des cas celui-ci est officié durant l’enfance, voire tout bébé. Y a-t-il un âge idéal pour faire baptiser son enfant ? Laisserez-vous la liberté à votre enfant de choisir s’il veut être baptisé ou non ? C’est une question qui fait souvent débat lorsque l’on aborde le sujet du baptême ! 😉 Faut-il lui “imposer” ou attendre qu’il soit en âge de comprendre ? Je vais vous aider aujourd’hui à prendre votre propre décision. Sachant qu’il n’y en a pas de bonnes ou mauvaises, c’est votre cœur qui doit parler !

  • Les avantages à faire baptiser son enfant quand il est bébé

On retrouve de nombreux avantages à faire baptiser son enfant à un âge où il est encore bébé :

· Présenter son bébé à toute la famille (notamment quand elle est éparpillée dans tous les coins de la France). Le baptême est une occasion unique pour laquelle chacun fera l’effort de se déplacer. (Quelle est la dernière fois où vous vous êtes tous retrouvés ?)

· Officialiser plus rapidement son parrain et sa marraine. Lorsque l’on nous demande d’être parrain ou marraine, on prend généralement notre rôle vraiment à cœur une fois qu’il a été acté dans un livret, sur un diplôme de parrain/marraine…

· “Protéger” son bébé. Au cours des deux préparations au baptême religieux de mes filles, un argument est revenu plusieurs fois de la part des parents lors des réunions : “Je veux que mon enfant soit protégé et accueillit dans l’au-delà s’il arrivait quelque chose”… J’avoue que j’y avais pensé aussi 😉 La religieuse qui orchestrait la réunion a temporisé et dédramatisé la chose en disant : “Dieu ne reconnait pas votre enfant à partir du jour où il est baptisé mais l’aime dès sa naissance“. Pour les personnes croyantes et notamment les chrétiens, cela signifie que Dieu n’apparait pas dans la vie de votre enfant le jour de son baptême. Mais c’est plutôt nous, qui par le baptême, reconnaissons que Dieu est en nous. Cela m’a fait beaucoup de bien et presque soulagée de l’entendre 🙂 Conclusion, on a le temps. Ce n’est plus une excuse pour se presser ! D’autres pensent aussi que le fait de choisir un parrain et/ou une marraine permet d’avoir une sécurité si les parents disparaissent : il aura toujours quelqu’un pour s’occuper de lui (bon c’est par contre à nuancer juridiquement, le droit français a bien-sûr prévu des prises en charge).

· Avoir un sentiment d’appartenance. Si vous êtes croyant, vous serez impatient de faire entrer votre bébé dans votre vie religieuse. C’est donc tout à fait légitime de vouloir le faire baptiser tôt puisque vous savez que votre enfant sera élevé dans votre religion.

· Eviter le catéchisme à son enfant. Vous prévoyez un baptême à l’église uniquement par tradition familiale et non par conviction religieuse ? Si vous voulez faire baptiser votre enfant parce-que vous l’avez vous-même été, et que vous n’êtes pas certain que votre enfant fera du catéchisme, mieux vaut le faire baptiser avant 3 ans. Car à partir de 3 ans environ, un enfant commence à s’exprimer plutôt bien et comprend parfaitement les choses. Le prêtre risque alors de vous demander de lui faire faire une année de catéchisme (à partir de 7 ans) pour que votre enfant demande lui-même son baptême…

Vous notez que dans tous les cas, quand bébé est petit c’est vous qui faites le choix à sa place.

Cliquez ici pour découvrir en quoi les enfants sont une belle source d’inspiration pour les adultes.

âge du baptême et choix de l'enfant

  • Les avantages à faire baptiser son enfant quand il est plus grand

Le baptême est quelque chose de personnel. Laisserez-vous votre enfant avoir ses propres opinions ? Doit-il croire en Dieu uniquement parce-que vous croyez, ou à l’inverse ne pas croire uniquement parce-que vous n’êtes pas croyant ? C’est une question que chacun doit se poser. Mais en tout cas, à l’inverse de quand il est tout bébé, faire baptiser son enfant quand il est plus grand permet de lui laisser quelques libertés pour son baptême. Il peut se l’approprier, en tout cas sur certains points, et faire valoir certains de ses propres choix. Voici donc les avantages à faire baptiser un enfant plus grand :

· Pour qu’il en exprime lui-même l’envie, ou qu’il soit au moins d’accord si c’est vous qui lui suggérez l’idée.

· Pour qu’il choisisse son parrain et sa marraine. Si ma cadette se faisait baptiser aujourd’hui, elle aurait un parrain… Nous avions fait le choix de 2 marraines mais pas de parrain. Ce qu’elle ne comprend pas du tout aujourd’hui. Tout le monde devrait avoir un parrain et une marraine d’après elle ! Là au moins, il peut choisir en fonction de ses affinités, quelqu’un avec qui il est vraiment proche et en confiance.

· Il pourra profiter de sa fête et s’en souvenir. Contrairement à un tout petit qui ne gardera aucun souvenirs de son baptême si ce n’est grâce aux photos, un enfant de 6 ou 7 ans ou plus se souviendra de tout, et pourra réellement profiter des gens présents pour lui, et de sa journée.

Comme vous le voyez, il n’y a pas d’âge idéal pour baptiser un enfant. Tout dépend de l’éducation que vous souhaitez lui offrir, de vos traditions familiales, de votre situation familiale… Dans tous les cas, s’il en a l’âge, un enfant doit se sentir libre de décidé, et non jugé… Et surtout ne l’influencez pas avec un chantage affectif !

âge du baptême et choix de l'enfant

  • La question du choix et de la liberté religieuse.

Je me permets de rajouter ce petit paragraphe à l’article de Mélanie ^_^

Le baptême, qui plus est religieux, est quelque chose de très personnel, surtout qu’il touche à des convictions et à la foi, qui est quelque chose d’intime et de propre à chacun. C’est donc la question du libre arbitre et de la liberté religieuse qui se joue ici, pour l’enfant. C’est alors à chaque parent de choisir en son âme et conscience s’il souhaite faire baptiser son enfant ou non, en fonction de l’importance que revêt pour lui le baptême. Tout en sachant que s’il fait ce choix, il le retire à son enfant, qui n’aura pas la possibilité de choisir par lui-même et pour lui-même. En avoir conscience permet de faire des choix éclairés.

Il est à noter également qu’au-delà de la question du choix d’être baptisé ou non, c’est aussi la question du choix de sa propre religion, mais aussi la question de savoir si on a la foi ou non, si l’on souhaite croire ou non. Je pense que la foi est quelque chose qui se construit, et qui se nourrit, tout au long de sa vie.

A titre purement personnel (oui je prends le risque de me mouiller dans ce débat sensible ^_^), je suis partisane du choix laissé à l’enfant, voire à l’enfant devenu adulte, puisque l’on peut tout à fait se faire baptiser une fois adulte. De mon côté, nous ne sommes pas croyants donc cela joue certainement sur notre façon de voir les choses avec mon mari. Mais nous avons de la famille croyante chacun de notre côté, qui plus est avec trois religions différentes, c’est donc multiculturel. Nous sommes parfaitement d’accord sur le fait que bien que nous ne soyons pas croyants, nous n’imposerons aucune conviction à notre fille, dans un sens comme dans l’autre. Nous lui parlerons des différentes religions qui existent, pour sa culture générale et personnelle. Si elle souhaite aller plus loin, elle le pourra sans aucun problème. Si elle désire un jour prendre des cours de catéchisme ou autre enseignement dans une autre religion, nous le lui permettrons. Et si elle décide de croire, nous la laisserons développer sa foi, sans aucun a priori ni jugement.

****

Et-vous, est-ce que vous êtes concernés par la question du baptême ? Si oui est-ce que vous vous étiez interrogés sur le fait de laisser votre enfant choisir ou non d’être baptisé, et sur sa liberté religieuse tout court ? Est-ce qu’il y avait une divergence avec votre conjoint.e ? Est-ce que vous avez préféré le faire baptiser tout bébé, ou au contraire avez-vous attendu qu’il soit en âge de comprendre voire en âge de le demander lui-même ? Dites-moi tout en commentaire, c’est une question qui m’intéresse beaucoup ! Je sais que le sujet peut être parfois sensible ou polémique alors n’hésitez pas à poser ici votre ressenti et à alimenter le débat, tout en restant bien-sûr courtois et bienveillants ! 😉

Quant à moi je vous retrouve très vite pour un nouvel article, ou sur les réseaux sociaux. N’hésitez-pas d’ailleurs à vous abonner à ma page Facebook et à mon compte Instagram !

A très vite,

Sakina

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.