Parentalité positive

Les enfants : une belle source d’inspiration pour l’adulte.

Bébé heureux dans l'herbe

Crédit photo : ThomasLife

On pense souvent qu’en tant qu’adulte on se doit d’apprendre les choses de la vie à nos enfants. On essaie parfois de les inspirer avec le secret espoir qu’ils aient envie de devenir comme nous plus tard. Généralement on pense que c’est à nous de les élever en tant que parent, et donc que c’est à nous de leur transmettre des connaissances et des valeurs. Notre objectif est qu’ils grandissent correctement et qu’ils deviennent des adultes heureux et accomplis. C’est pourquoi bien souvent on se place donc dans une posture d’enseignant, maître de leurs apprentissages, on adopte une posture de sachant. Et pourtant… Quand on prend un peu de hauteur, un peu de recul, et qu’on change notre regard sur nos enfants, on se rend compte qu’ils sont une belle source d’inspiration pour nous!

Si on change notre posture envers eux, ainsi que notre vision des choses, on s’aperçoit qu’en réalité les enfants ont tant à nous apprendre! Ils sont les meilleurs coachs en développement personnel que l’on peut trouver, si on prend le temps de bien les observer 😉

Après tout c’est vrai, car si on y regarde de plus près, ils ont une propension naturelle à faire des choses qui les rendent heureux, ils sont constamment positifs, et surtout ils ont naturellement une discipline de vie que tout adulte rêverait d’avoir et qu’ils vivent sans contrainte.

Je vous dévoile ici ce que l’on peut apprendre de nos enfants et comment ils peuvent nous inspirer :

Oser :

Il suffit d’observer un enfant qui apprend à marcher : il ne se pose pas de questions, il essaie. Il prend appuie, un peu chancelant, il réussit à se mettre debout, et il tente des petits pas. Il ose! Il se lance, même s’il est un peu hésitant. Il est toujours tendu vers son objectif.

La persévérance :

Dans son apprentissage de la marche, l’enfant va tomber des dizaines voire des centaines de fois. Pourtant peu lui importe : il se relève toujours, et recommence aussitôt!

La vertu de l’effort et de l’entrainement :

Les enfants reproduisent les mêmes gestes des dizaines ou des centaines de fois, simplement pour s’entraîner, et ce jusqu’à ce qu’ils réussissent ce qu’ils voulaient faire! Ils le font plein de bonne volonté, sans râler, et sans se décourager. Ils ne se posent pas de questions, ils recommencent inlassablement pour intégrer ces gestes pour qu’ils deviennent ensuite des automatismes.

Une bonne estime d’eux-mêmes :

Ils ne se disent pas à l’avance « Je ne suis pas capable ». Ils se lancent et essaient. Si ça ne marche pas tant pi, ils ne se disent pas « Je suis nul », ils recommencent simplement.

Ils acceptent de demander de l’aide :

Si l’apprentissage leur prend plusieurs jours ou semaines, ils commenceront par essayer, tenter, puis lorsqu’ils voient qu’ils n’y arrivent pas ils finissent parfois par demander de l’aide, sans pour autant être gêné ou éprouver de la honte pour ça. Ils savent qu’à force de s’entraîner ils réussiront un jour.

Tout est un jeu :

Un rien les amuse! Ils vivent rarement les situations comme des corvées, et ils ont une imagination débordante pour égayer leur vie et la rendre ludique. Sauter dans les flaques, marcher uniquement sur les lignes, compter le nombre de voitures rouges, courir après un pigeon, prendre le paquet de pâtes pour le mettre dans le chariot de courses, verser la farine dans le saladier pour cuisiner un gâteau, etc…

Cliquez ici pour découvrir 12 astuces de parentalité positive à mettre en place immédiatement pour éviter les crises et retrouver une relation harmonieuse avec vos enfants!

Ils vont naturellement vers les autres :

L’enfant est un être sociable par nature. Il suffit d’observer nos enfants au parc ou sur une aire de jeux : ils vont assez facilement vers les autres enfants pour leur parler, parfois après une petite phase d’observation. Ils se font très vite des compagnons de jeux ou des amis. Même les plus introvertis ont cette capacité naturelle à aller jouer avec d’autres enfants, en intégrant l’univers de jeu qu’ils viennent de se créer, en partageant un jouet. Le simple fait de jouer les uns à côté des autres suscite à un moment donné l’interaction.

Ils ne voient pas le mal partout :

Les enfants ne sont pas suspicieux sur tout et ne voient pas le mal partout. Ils ne passent pas leur temps à interpréter tout ce qui se passe ou ce qui s’approche d’eux à travers un filtre négatif. Généralement ils se contentent d’accueillir la situation comme elle vient, sans a priori.

Le pardon :

Les enfants ne sont pas rancuniers et ne passent pas leur temps à ruminer. Ils pardonnent facilement. Même si on leur fait du mal, ils ont cette capacité de résilience et d’amour infini qui leur permet de passer outre leurs petites blessures intérieures et de vite penser à autre chose.

Ils expriment leurs émotions :

Si on ne leur a pas appris à les taire ou les contraindre, les enfants vont naturellement exprimer leurs émotions sans filtre, ou sans chercher à les cacher. Ils ne vont pas avoir honte de pleurer ou d’exploser de colère.

Ils sont attentifs aux détails :

Si on les observe, on s’aperçoit que les enfants scrutent la moindre chose qui les entoure. Ils ont l’art de repérer les moindres petits détails, auxquels nous ne faisons même pas attention! Le petit crochet à la boucle du sac, le petit bâtonnet qui dépasse, une pierre du mur dont la couleur n’est pas identique aux autres, etc…

Ils savourent la vie :

Ils s’émerveillent des moindres petites choses, que nous adultes ne voyons plus. Il n’y a qu’à les observer lors d’une balade en forêt ou dans la nature « Waaaah la jolie fleur! Oh, une coccinelle! Regarde maman il y a un arc-en-ciel, c’est trop joli! ».

Emerveillement petite fille bulleCrédit photo : Jean François – Un jour, une photo.

Bref, ils sont naturellement heureux. Et je trouve que cela fait un bien fou de les observer! Je m’émerveille toujours quand je regarde ma fille faire de nouvelles acquisitions motrices ou sensorielles, s’éclater avec un rien et croquer la vie à pleine dents. Je me dis que j’ai beaucoup de leçons à tirer de ce qu’elle me renvoie de positif. Et je trouve ça merveilleux, parce que finalement c’est aussi elle qui me guide, à travers mon chemin de maman mais également mon chemin d’adulte, elle me pousse à me retrouver et à devenir une meilleure personne.

Si nous avons perdu notre innocence et notre émerveillement naturel, si nous ne savons plus exprimer nos émotions et que nous nous cachons par exemple pour pleurer, si nous ne voyons plus la beauté du monde qui nous entoure, si nous avons perdu confiance en nous, bref si nous sommes devenus les adultes que nous sommes aujourd’hui, c’est parce que l’on nous a façonné ainsi. Parce que les adultes nous ont toujours appris à réprimer nos émotions, à être suspicieux face aux dangers de la vie, à nous adapter à un monde toujours plus dur, à avoir peur de l’échec et du regard des autres, etc…

Alors essayons de préserver la beauté de cette innocence, de ne pas briser cette spontanéité, et de ne pas altérer cette confiance naturelle, avec notre vision et nos réflexions d’adultes. Laissons-les rester des enfants, et laissons-les autant que possible nous inspirer! Après tout, ils sont notre plus belle source d’inspirations possible, et dans laquelle nous pouvons puiser un amour infini.

Et vous, est-ce que votre enfant vous inspire au quotidien? Est-ce qu’il fait quelque chose que vous aimez particulièrement observer ou qui vous remplit de joie? N’hésitez-pas à me le partager en commentaire, je suis curieuse d’en savoir plus. Et si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager à quelqu’un de votre entourage!

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.